La symphonie du Nouveau Monde, par Georgia O’Keeffe, peintre

Célébrée dans son pays comme l’une des artistes américaines majeures du XXe siècle, Georgia O’Keeffe, née en 1887 à Sun Prairie, dans les plaines du Wisconsin, et morte en 1986 à Santa Fe au Nouveau-Mexique, est peu connue en France.  De l’autre côté de l’Atlantique, sa renommée égale celle de Frida Kahlo, mais ici dans…

Etranger familier, photographier les USA, par Ronan Guillou

© Ronan Guillou D’origine bretonne, le photographe Ronan Guillou ne cesse d’arpenter les Etats-Unis en tous sens pour des séries et des livres montrant un pays renouant, jusque dans la déréliction sociale, avec le mythe d’un espace sauvage à conquérir ou reconquérir. Avalé par les fictions qu’il produit, le territoire américain est ainsi vu comme…

Les vraies richesses, par Lucien Jacques et Jean Giono, amis

« Ecoutez compagnons… » Lucien Jacques, Le sourcier de Giono est un très beau titre pour évoquer la mémoire de celui qui fut graveur, peintre (essentiellement aquarelliste et graveur), poète, directeur de revue, et éditeur important, publiant le célèbre écrivain dès les années 1920. Concomitante de l’exposition Giono présentée au Mucem, une deuxième exposition au…

The Spirit of Alec Soth, photographe extatique

Sleeping by the Mississipi, du photographe Alec Soth est un livre dont le succès public et critique ne se dément pas, depuis sa première publication par Steidl en 2004. Les éditions MACK nous donnent aujourd’hui la chance de redécouvrir ce travail magistral à la faveur d’une nouvelle édition de superbe facture (la quatrième), comprenant deux…

De la République des cochons au Grand Dehors, par Kenneth White

Il y a des livres qui immédiatement vous attirent, et que vous ouvrez avec un appétit d’ogre. Lettres aux derniers lettrés de Kenneth White est de ceux-là, qui parient sur le monde ouvert et les idées deleuziennes du flux et du devenir, contre l’atrophie de la pensée, le flou numérique généralisé et la culture en…

La pensée de jouvence de M. le béni, fou de joie

Dans un essai magistral, L’Axe du Néant, paru en 2003, le philosophe et romancier François Meyronnis a su exprimer comme personne avant lui l’esprit de la collection L’Infini (Gallimard), qui accueillait son texte : diagnostic du nihilisme en sa puissance de ravage planétaire, mais aussi pari sur la merveille,  l’ivresse du rien, constituant l’envers d’une force…