Le hasard après le hasard, par Corinne Mercadier, photographe (2)

le
CM UFPP 26
Une fois et pas plus #26, 2000 © Corinne Mercadier

Corinne Mercadier m’a confié des textes personnels, inséparables de son travail photographique. Pour prendre le temps de les savourer, je les diffuse sur trois jours.

Jour 1.

2300KFAPRW=0.08 GW=0.08 BW=0.08 RB=9.99 GB=9.99 BB=9.99Topaz
« L’Or 1 », série Longue Distance, 2005 © Corinne Mercadier

« 23.04 A Bages.

Je relève sans arrêt de la conscience de la mort comme on relève de maladie. C’est bien la maladie de la Mort. Et ça donne une telle joie de ne pas mourir. Chaque jour j’en rigole ! C’est ça les objets volants, le vent, l’espace, les mises en scène. Et c’est pour ça que les dessins me font peur, ils marchent à la frontière, et d’où ils sont inventés on voit le noir espace.

Pas forcément les Enfers, juste l’infini.

Pour voir l’infini, il faut un langage de formes qui le cristallise, le facette, le taille de façon à avoir la main sur lui. Géomètre d‘un infini jardin, jusqu’où peut-on le cultiver ? Où commence le désert ?

Tout près, tout près, devant, derrière, en haut, en bas… mais les yeux fermés, dans le noir de derrière les yeux, il y a une porte, un rideau, un diaphragme : les noirs communiquent, l’intime et l’immense extérieur se mêlent. Au partage des eaux. Ecluses, salines blanches où se déposent les desseins de voir et de respirer, de jouer dans la lumière. Il me faut le sombre fond de l’irrespirable pour faire briller la vie. Je l’arrache à son cours inconscient à chaque coup de crayon, chaque image. Et je sais pourtant que le photographe est aveugle, que le dessinateur est enfermé.

Noter la vie, ce qu’on n’est justement pas en train de vivre.

(extrait 1 de Remember not, journal 2008) »

CM BSD27
série Black Screen Drawing # 27, 2011 © Corinne Mercadier

« 17.05. Paris. Samedi, 7 heures.

Tout le monde dort. Casque, musique.

Purcell, Chostakovitch, Rolling Stones, Tord Gustavsen Trio, Bach, Dylan, Little Village, Nina Simone, Dominique Lemaître, Grieg, Robert Johnson, Cat Power, Ray Charles, entre autres, mais avec ceux-là la musique se mêle aux dessins, c’est la bande-son du film de ma plongée vers l’inconnu.

Et de même que je connais ces morceaux par cœur, mais qu’ils m’emportent toujours autant, l’inconnu dans lequel je pars m’est bien connu. Ce que je rapporte s’inscrit immédiatement dans une ligne, parce que ça part d’un point de vue très serré : je ne parle pas du champ de vision imaginaire, mais du point de départ, là d’où je me lance dans l’espace.

Ce point est l’exact promontoire où je me rends pour dessiner.

Sans romantisme ni envahissant sacré, sans manque à combler, ni construction de croyance remplaçante. Du point d’où je pars, comme de la Jetée d’Orly, on voit le départ absolu.

Je n’ai pas besoin de psychotropes, d’alcool, de foi. Juste des formes et un temps de futur.

(extrait 2  de Remember not, journal 2008) »

CM BSD28
série Black Screen Drawing # 28, 2011 © Corinne Mercadier

 

« Voilà comment ça se passe :

Blanc     droite     léger    effacer    terrasse    gris foncé    ombre effacer répéter encore oublier dans l’autre sens     blanc mur derrière    lumière loin encore Ash blue ou bleu de Delft plis arche scène     plus fin horizontal chaise c’est ici    grand ponton foudre musique noire gommer où ça va ? seul sur scène vent violent    tache-montagne brume blanc gris noir gunmetal gris pinceau l’autre non l’autre racheter demain objectif perdu de vue     trop dit trop parlé      appuyer vite fort cogner bonne lumière quelque chose derrière    le laisse là appel fini encore maintenant regarde les autres dessins reprendre plus rouge plus de contraste là voilà fini date fixer accrocher encore un peu de noir

Deux jours ou une demi-heure.

On contient l’infini

Inside infinite

Remember not

Sel noir

Black salt

(extrait 2 – suite – de Remember not, journal 2008) »

CM BSD25
série Black Screen Drawing # 25, 2011 © Corinne Mercadier
Black Screen Drawings
série Black Screen Drawing # 23, 2011 © Corinne Mercadier

« LA GROTTE ORNÉE

C’est l’ultime objectif, la découverte inespérée.

J’avance avec de pauvres moyens dans des labyrinthes sombres, tortueux, dont le plan est inconnu. Je rampe, je reviens en arrière, je me repose. Je rallume mes lampes et je nage, je traverse des lacs où se noient des colonnades translucides. Je m’arrête pour les photographier. De magnifiques spectacles qui émergent de l’ombre le temps que je passe, sous-estimés par la faible lumière. Il faut imaginer cet invisible fastueux espace à l’aune de ce qu’on en aperçoit. Je repars en lançant des fusées éclairantes et le terrain est plus doux.

Je passe entre des murs d’eau toujours seule. Il me semble que je suis morte parfois.

Et dans un éclair, j’entr’aperçois la salle gigantesque que j’avais toujours espérée. L’inespérée toujours espérée quand même. Là, les murs irréguliers aux pieds de sable révèlent les empreintes d’un passage très ancien, les traces, les signes, les peintures magistrales et enfouies dans le noir et le silence. Je n’ai pas peur, j’ai accepté d’être là.

Voilà mon plus cher rêve éveillé, celui qui se trouve dans le 1000 de la cible, auquel je pense quand je couds, quand je fabrique mes objets. Quand je dessine les plans d’action de mes photographies.

Et puis ces visions s’effacent pour me laisser à l’air libre, avec les autres, et à l’heure des prises de vue, c’est au point, à la lumière, aux attitudes et au clap que je pense intégralement. »

CM A LA LUNE
« Angels », Série Le ciel commence ici, 2015 © Corinne Mercadier
CM La Chevelure de Berenice
« La Chevelure de Bérénice », Série Le ciel commence ici, 2015 © Corinne Mercadier

Corinne Mercadier est représentée à Paris par la galerie Les Filles du Calvaire

Site de Corinne Mercadier

Galerie Les Filles du Calvaire

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s