Le gai savoir visuel de Niina Vatanen, photographe

11_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Après Room’s Memory / Huoneen muisti (2013) et Archive Play (2014), Time Atlas est le dernier ouvrage publié chez Kehrer Verlag (Heidelberg, Allemagne) de Niina Vatanen.

Poursuivant ses recherches sur la mémoire, la photographe et plasticienne finlandaise a rassemblé un impressionnant corpus d’images venues de tous horizons, bouleversant la chronologie et les repères visuels.

Le principe général est celui d’une encyclopédie dont les planches seraient associées de façon intuitive, laissant au spectateur le soin de construire des continuités, ou simplement de se laisser enchanter par ce que le montage produit.

12_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Time Atlas est un livre sans texte, multipliant dans une sorte de gai savoir anarchique les sources visuelles : archives personnelles, images venues d’Internet, vieilles encyclopédies, journaux papiers, manuels d’utilisation.

L’hybridation invente un chaosmos (Kenneth White) extrêmement stimulant pour la pensée.

On repère bien entendu des récurrences, d’objets, de formes, de thèmes, mais l’essentiel est moins dans l’enquête que dans la mise à plat d’un inconscient visuel structurant, malgré les apparences de l’aléatoire.

13_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Une clepsydre ouvre et ferme le livre, que l’on pourra déplier au hasard, et même à l’envers, pour qu’apparaissent des séquences d’images faussement banales ou immédiatement surprenantes.

Un bloc de glace, une cerne d’arbre plus sombre, un amas de roches, une toile d’araignée deviennent ici des marques étonnantes d’un génie créateur invisible.

Contre la logique puritaine ou protestante, Time Atlas est un éloge du monde figurable.
Visage d’une boite de chocolats ouverte à Noël.

01_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Visage d’un tissu léger.

Visage d’un bouquet de fleurs.

Il y a ici de la prestidigitation, de la petite entreprise manipulatrice, de la magie d’enfance comme du pouvoir du laborantin fabriquant dans le secret de son bureau la science future.

L’œuvre de Niina Vatanen serait-elle post-internet ? Oui, post et contre, tout contre, parce que le réservoir numérique est un puits sans fond, et que désormais chacun en alimente à chaque instant la vanité.

14_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Qui sont ces êtres réunis pour un déjeuner à la campagne ?

De quelle musée géologique proviennent ces drôles de cailloux ?

Et ces œufs d’une grosseur inhabituelle ?

Nous sommes à l’aube de l’humanité, à la naissance de l’Univers, avec le cri du premier enfant mâle.

08_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Halo d’une poursuite sur un rideau de théâtre.

Un athlète grec s’apprête à lancer un disque, puis un deuxième, puis un troisième.

Les formes ont leur autonomie de pensée, ce sont des cercles, des pyramides, des triangles de glace arrachés de la banquise.

Il y a des tombes juives renversées entre l’infiniment grand et l’infiniment petit.

02_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Depuis le big bang, tout est vibration, énergie sonore, ondulations, danse ininterrompue du vivant.

Danse d’un chameau sur un coton-tige.

Danse de la longue chevelure de Marie de Magdalena.

Mouvement de création-destruction : Pise, les tempêtes, et le balai du Pencil of Nature.

Horlogerie des têtes cycladiques et des écrans indiquant des niveaux de pressions, des températures.

10_Niina Vatanen Time Atlas_rgb
© Niina Vatanen

Dialectique d’une tortue préhistorique et d’un mur de nez cassés.

Se distancer pour penser, monter pour démonter, la formule est de Brecht, qui est celle du théâtre épique conçu comme espace critique, désajustement.

Time Atlas or « time is out of joint » : Hamlet-Vatanen.

Symétries, correspondances, résonances, redondances, et brisures, cassures, fêlures.
Ciels et coraux.

Nature et culture.

Humour d’une starlette montrant ses fesses nues à un soldat (page en regard) tenant un sténopé à la façon d’un Rolleiflex.

Ensemencement, glanage, récolte.

Véroniques, voiles, fichus.

Miracle et puissance du vivant, en noir et blanc dans l’histoire de la reproduction mécanique des images.

Time Atlas ou la réconciliation d’Apollon et de Dionysos sur l’autel du livre d’artiste.

9783868289435_web

Niina Vatanen, Time Atlas, designed by Leo Karhunen, Kehrer Verlag, 2019, 292 pages

Site de Niina Vatanen

Site de Kehrer Verlag

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s