Tous les renversements du monde, par Karim Kal, photographe

sans-titre
© Karim Kal

Pour le poète Yves Bonnefoy, l’arrière-pays est une région de l’âme – titre d’un livre éponyme paru en 1972 -, un lieu de vérité relevant de l’inconnaissable où se tressent les lignes de notre destin, un territoire ouvert au poète sachant se souvenir des paysages et œuvres l’ayant formé intimement.

C’est aussi le nom que donne le photographe franco-algérien Karim Kal à sa première monographie publiée aux éditions Loco.

s
© Karim Kal

Le monde que photographie Karim Kal est un univers étrange, familier pourtant, mais très noir, très âpre, très menaçant.

Des objets, des paysages, des constructions sortent d’une nuit originelle et d’un secret : les espaces de la marge et de la relégation sont aussi des lieux de puissance.

n
© Karim Kal

Tout est ordonné, selon la logique de compartimentage du capital, mais tout bruit aussi de présences discrètes, invisibles, et de corps prêts à bondir.

Le chaos guette, dans l’attente du renversement des hiérarchies et des assignations sociales.

bb
© Karim Kal

Sous une apparence de recherche essentiellement formaliste, Karim Kal se montre très attentif aux signes d’une révolution à venir, aux déplacements, aux dangers.

Il y a en ses images sur papier glacé beaucoup d’inquiétude et de mystère.

vv
© Karim Kal

Que fait cette camionnette blanche garée près d’une structure à l’usage énigmatique ?

Qu’indiquent ces traces de pneus sur le gravier ?

Et cette cicatrice dans le béton ?

x
© Karim Kal

Karim Kal photographie de nuit, parce que c’est le domaine des interstices, des intervalles, des gestes hors-la-loi.

Parce que c’est le lieu de la clandestinité et d’une violence primitive.

Tiens, voici une voiture brûlée, une cage en fer, la devanture piteuse d’une médiathèque ayant pris feu.

nn
© Karim Kal

Karim Kal est un documentariste n’ayant pas oublié d’être plasticien, parce qu’opposer la société et l’art serait une ségrégation de plus.

Caméras de surveillances, commerces halal, proximité d’un Aldi, boites aux lettres défoncées : on pourrait être un peu partout sur la planète, mais on est indubitablement dans la France postcoloniale d’aujourd’hui n’en finissant pas de reproduire les erreurs du passé.

Les photographies de Karim Kal pourraient être des scènes de crimes sans cadavre exposé, des relevés d’indices effectués par la police scientifique.

ss
© Karim Kal

Nombre d’images sont ainsi des rectangles de vision ouverts sur les vertiges du noir et de l’absence, comme une succession de glaces sans tain dans un commissariat derrière lesquels passent des suspects, mais ici sans corps ni visage.

On peut penser à Weegee pour les flashes (ou la torche électronique) et la crudité, mais un Weegee qui serait paradoxalement anti-spectaculaire.

Le feu couve dans la cité, et la mer se gorge d’embarcations de fortune où s’entassent les corps indésirables de l’Occident.

v
© Karim Kal

Composé d’une seule image par double-page, Arrière-Pays est un livre sans concession, un geste de solidarité envers les frères et sœurs de l’ombre, les invisibles.

Des murs entourant des immeubles de banlieue, des sorties de parking obscures, des corridors concentrationnaires.

Préparez la Bétadine, les tables chirurgicales, les fauteuils de réadaptation, il se pourrait bien que la grève illimitée des nouveaux prolétaires conduise à des turbulences imprévisibles et cruelles.

En attendant, tout est calme dans le froid.

Et Clément Chéroux de poursuivre : « La représentation qu’il propose de la banlieue est non seulement sombre, inhospitalière, hérissée d’obstacles, elle est surtout privée d’espoir. A rebours de l’expression consacrée, aucune lumière n’apparaît au bout du tunnel. L’horizon semble définitivement bouché. L’ascenseur social est en panne. Ceux qui habitent là se heurtent en permanence à un mur en béton ou à un plafond de verre. »

Un plafond en forme de herses.

006919004

Karim Kal, Arrière-Pays, texte (français/anglais) de Clément Chéroux, éditions Loco, 2019, 196 pages – 100 reproductions en quadrichromie

Editions Loco

Karim Kal

main

Se procurer Arrière-Pays

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s