Hommes à nu, par Aurore Dal Mas, photographe

1DLM_DAL_MAS05
© Aurore Dal Mas

« Ce moment si particulier où l’on entre en relation avec l’autre, physiquement, pourtant sans encore se toucher. C’est le début, l’étonnement, le moment d’un choix. Qui se réitère pour nous rappeler qu’il a déjà été fait il y a longtemps et qu’il est vain de s’en défendre.»

La nuit est crue, nue, solitaire et affamée.

La nuit est mélancolique, joueuse, pleine de désir, et pourtant sans amour.

1DLM_DAL_MAS06
© Aurore Dal Mas

La nuit est grise, mal exposée, déshabillée, sale.

Pour son deuxième livre après Dead – end dust (Yellow Now, 2018), Don’t love me, I’m your toy, la photographe belge Aurore Dal Mas a demandé à des hommes, pour des conversations durant entre 15 et 45 minutes, de se dénuder par Skype, de se dévoiler, d’aller jusqu’au bout de leur fantasme, et, au minimum, d’être torse nu.

Ce sont des anonymes, des hommes quelconques, toi lecteur, ou moi.

1DLM_DAL_MAS03
© Aurore Dal Mas

La beauté tout comme l’âge importent peu, dans le moment d’un secret partagé, dans la confiance et l’audace d’un dialogue tenu avec une femme qui leur reste invisible.

Le corps masculin se montre, sans apprêt, voulant paraître souvent à son avantage, ou ne s’embarrassant pas des jouissances de l’ego.

Comment naît le désir ? Une image, même imparfaite ou lointaine, peut-elle susciter un grand émoi ?

1DLM_DAL_MAS02
© Aurore Dal Mas

Des hommes acceptent de s’exhiber, mais la photographe ne montre du corps que ce que son instinct lui dicte.

La virilité devient vulnérable dans la dépossession consentie de son image, d’autant plus attirante peut-être qu’elle échappe finalement aux réflexes de maîtrise.

Aurore Dal Mas construit un monde de pulsions primaires et d’abandon.

1DLM_DAL_MAS01
© Aurore Dal Mas

Ses images sont voilées de mystère, comme la naissance du désir, qui peut être la conjonction d’une forme corporelle, d’un geste, d’un rideau tiré et d’une plante un peu malade dans le coin d’une chambre froide.

Ses modèles ne sont pas reconnaissables, leur liberté est préservée.

L’un se cache le visage dans le coude de son bras, un autre le masque d’un oreiller.

DLM_DAL_MAS06
© Aurore Dal Mas

L’un montre son sexe, l’autre le soustrait au regard par le triangle de ses mains réunies.

L’un a le ventre plat, l’autre bien plus rond.

Les draps sont froissés, et les chairs crient leur misère en de très belles chorégraphies involontaires.

Ce sont des « corps incorruptibles », comme ceux que photographie à Barcelone Emilie Hallard, vrais, pudiques jusque dans leur entière monstration, et terriblement humains.

DLM_DAL_MAS04
© Aurore Dal Mas

Le travail qu’opère Aurore Dal Mas est politique, parce que l’acte de démocratie commence par le partage de visibilité et l’acceptation de tous les corps.

Don’t love, I’m your toy n’est pas un livre directement militant, c’est pourtant un livre engagé, troublant de vérité, jusque dans ses obscurités.

Accompagnées de textes très crus, disant la solitude et la tristesse du sexe sans amour au travers de diverses expériences de coïts brutaux, les images d’Aurore Dal Mas sont bien moins violentes que ses mots.

Mais que ferons-nous ce soir, quand arrivera l’heure des loups, et des louves ?

Dont-love-me-Im-your-toy-by-Aurore-Dal-Mas-tipibookshop-COVER

Aurore Dal Mas, Don’t love me, I’m your toy, DIRTYillness, 2019 – 250 exemplaires

Aurore Dal Mas – site

DLM_DAL_MAS07
© Aurore Dal Mas

DIRTYillness – page Fb

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Elisabeth Tellechea dit :

    Emouvant, la compagnie des objets compte beaucoup, très bien pour un soir de presque hiver.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s