La Maladrerie, utopie urbaine, par Julie Balagué, photographe

JBALAGUE_UTOPIE_MALADRERIE_ARCHI_04

© Julie Balagué

Auteure des ouvrages Eloge du logement (1993) et Des racines pour la ville (1998), Renée Gailhoustet s’est beaucoup questionnée sur la nature du logement social et sur ses liens avec la ville.

Le quartier de la Maladrerie à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, construit à la fin des années 1970, est l’une de ses réalisations les plus notables – huit cent cinquante logements sociaux en gradin tous différents et cinquante ateliers d’artistes disposés sur près neuf hectares.

JBALAGUE_UTOPIE_MALADRERIE_ARCHI_03

© Julie Balagué

Du béton, du verre, des terrasses végétalisées : que chacun se sente chez soi, tout en participant d’un destin commun, en soi sans négliger l’extérieur.

Installé à « la Mala » depuis 2017, l’artiste Julie Balagué a photographié les bâtiments et les habitants qui les occupent, interrogeant chacun, suscitant et écoutant des paroles singulières, enthousiastes ou inquiètes.

L’universitaire et historienne de la photographie Raphaëlle Berto la présente ainsi : « Julie Balagué se dit photographe. Or son travail déborde largement celui de la prise de vue. Elle regarde, écoute, dispose, met en forme. La photographie, si elle existe, n’apparaît pas comme l’unique finalité. Elle participe d’une stratégie de la rencontre. »

JBALAGUE_UTOPIE_MALADRERIE_PORTRAIT_03

© Julie Balagué

On dirait une forteresse trouée, protectrice plus que défensive.

Un étang, des végétaux en cascade, et la force du béton gris, qui s’érode un peu, se strie, vit.

S’inspirant des témoignages recueillis par Julie Balagué, la romancière et critique littéraire Fanny Taillandier a composé une série de courts textes pour accompagner les photographies : « Regarde / Nous ne baissons pas le regard // Nous habitons les triangles scalènes dont aucun côté n’est égal et qui ensemble dessinent des étoiles »

JBALAGUE_UTOPIE_MALADRERIE_ARCHI_15

© Julie Balagué

Impression d’une vie autonome des bâtiments en dehors de leurs propriétaires ou locataires.

Des triangles, des formes angulaires, et des plantes redevenues sauvages.

La dignité, la pauvreté, la classe ouvrière.

JBALAGUE_UTOPIE_MALADRERIE_DETAIL_07

© Julie Balagué

Des tags, de la vétusté qui s’installe, et des efforts de rénovation à prévoir.

Beauté d’une femme en boubou dans une architecture accueillant toutes les identités, toutes les mémoires.

Tout le peuple, tous les peuples.

« Nous sommes chemins nocturnes et mémoire secrète / Les traces de nos pas forment des labyrinthes dont ils ne sauront jamais reproduire la trame / Nous sommes la forêt qui toujours revient et pousse / Les saisons marquent nos racines et nos cimes »

JBALAGUE_UTOPIE_MALADRERIE_PORTRAIT_09

© Julie Balagué

Les chemins piétonniers sont multiples, voire labyrinthiques, comme la diversité humaine.

« A la Maladrerie, précise l’urbaniste Katherine Fiumani qui travailla à son élaboration, l’architecture est collinaire et verdoyante, à l’image des jardins de Babylone, réel miracle en ville. Les grimpants habillent le béton des façades, les rez-de-chaussée généreusement plantés par l’architecte et l’artiste paysagistes Gérard Chireix complètent l’ensemble. La Maladrerie est un parc habité où la nature épouse le minéral. »

La terrasse comme lieu de partage est l’une des grandes idées de cet ensemble architectural imposant mais généreux.

JBALAGUE_UTOPIE_MALADRERIE_ARCHI_11

© Julie Balagué

Utopie Maladrerie est un travail documentaire en suspension, poétique sans sentimentalité mièvre, lyrique à la façon du chant des entités de béton pour le peuple, pour le rêve, et pour la mélancolie.

_DSC7580

Julie Balagué, Utopie Maladrerie, architecte Renée Gailhoustet, textes Fanny Taillandier, contributions de Katherine Fiumani et Raphaëlle Bertho, direction éditoriale Eric Cez, design graphique Lola Halifa-Legrand, Editions Loco, 2021, 92 pages

_DSC7593

Editions Loco

Affiche-web

Julie Balagué – site

logo_light_with_bg

Se procurer Utopie Maladrerie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s