Saints Loups, l’œuvre au noir de Mathieu Farcy, photographe

©Mathieu Farcy

Edité à l’occasion du festival d’arts visuels IC.ON.IC, organisé par Amiens Métropole à l’automne 2021 dans le quartier Saint Leu, l’ouvrage de grand format sur papier journal de Mathieu Farcy, Saints Loups, est véritablement sublime.

Une image par page, en noir & blanc ou en couleurs – des oranges de flammes vénitiennes -, des diptyques étonnants, une atmosphère de cérémonie secrète.

Se dégageant du naturalisme et de sa prétention à rendre compte du mystère de l’existant, Mathieu Farcy est entré dans le feu du sacrifice.

©Mathieu Farcy

Il y a ici quelque chose de la cruauté baconienne/artaudienne – Mathieu Farcy ne forme pas avec la poétesse Perrine Le Querrec le duo PLY pour rien -, une façon de crier dans le noir, de brûler sans se consumer.

L’eau coule sur le dos nu d’une femme, un bouquet d’herbes sèches a pris feu, nous sommes dans un territoire d’initiation, dans le frottement des antagonismes produisant des étincelles d’éveil.

©Mathieu Farcy

Pleine page, les visages imposent une présence sauvage, un irréductible, une opacité transparente.

 « En picard, Leu ça veut dire Loup, précise Mathieu Farcy. Le quartier Saint Loup. C’est dans le centre d’Amiens, mais ça semble pas, c’est un village, un endroit à part entière, un quartier à la fois dur et touristique, abîmé et vivant. »

Par la grâce de l’art, les habitants du quartier amiénois ont retrouvé en eux la part d’indocilité, le beauté déchirante de ceux qui hurlent à la lune.

©Mathieu Farcy

Il faut fermer les yeux, attendre quelques instants, et, si l’on est sincère avec les ancêtres qui sommeillent en soi, laisser opérer la métamorphose.

Certains portent des masques ou ont le visage strié de peinture blanche comme lors d’un carnaval cubain, les gueux ont faim, les légendes anciennes ont été réactivées.

Regards de loups, regards d’hommes, regards de fantômes, regards d’outre-tombe.

Les yeux voguent comme des requins dans l’onde.

©Mathieu Farcy

Très contemporain par les sujets et les personnages qu’il met en scène, Saints Loups est une œuvre relevant du Jadis, de la surrection d’une mémoire très ancienne, du présent des contes noirs.

Les normopathes ont voulu éradiquer les indociles, mais attention la meute est de retour.

©Mathieu Farcy

L’inconscient est son royaume, peut-être aussi le diamant des jours aiguisé comme une lame.

Le feu de l’art est un grand Esprit.

Mfarcy_StLoups_0021

©Mathieu Farcy

Mathieu Farcy, Saints Loups, photos et graphisme Mathieu Farcy – Signatures, commande de Fabiana Demoraes, Amiens Métropole, 2021 – 400 exemplaires

Mathieu Farcy

Festival IC.ON.IC

saints-loups_lintervalle

Mathieu Farcy est membre de l’agence Signatures

Signatures Photographies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s