Le sacre de l’instant, par Pascal Bois, photographe

PBOIS-001

©Pascal Bois

L’instant même, que publie Arnaud Bizalion Editeur, est un livre enchanteur, que Pascal Bois son auteur aurait très bien pu appeler « L’instant m’aime », tant la sensation d’ancrage dans le présent y est puissante et belle.

Composé de vues au format carré de moments d’une pérégrination au long cours à travers la France (Annecy, Ile d’Oléron, Bretagne, Cévennes, Saintes-Maries de la Mer, Mâcon, Arles, Alpilles), l’Europe (Lisbonne, Ecosse) et l’Afrique du Nord (Tanger), cet ouvrage dont les images sont chaque fois des explosions de couleur est une invitation au voyage.

Ce sont des concentrés d’expérience, des propositions pour entrer de plain-pied dans le poème du monde.

PBOIS-001-11

©Pascal Bois

Assez de catastrophes, de mélancolie, de haine de soi, que se déploie bien au contraire l’allégresse, l’énergie de vivre, la magnificence du hic et nunc.

Les nuages, la mer, les pierres, les cafés, les visages dans la rue, les objets quotidiens, tout ici relève de la célébration.

Par l’énergie des aplats de couleurs, les camaïeux superbes, et le dynamisme des lignes des sujets représentés, Pascal Blois transmet à son lecteur des influx de vigueur.

PBOIS-001-13

©Pascal Bois

Chaque image est une enluminure moderne, porteuse d’étincelles.

Voilà pourquoi Didier Ben Loulou, dont on sait la sensibilité aiguë concernant la notion de shekinah, écrit en postface : « « Il faut une grande maturité pour arriver à de telles images qui n’ont rien de facile, car elles reflètent une expérience intérieure, elles sont la trace évidente que quelque chose de beau existe. Il les réalise dans une grande économie de moyens, en quête d’un dépouillement, d’une liberté, d’une instantanéité. Il avance dans ces paysages comme jadis ces moines poètes qui écrivaient en chemin des haïkus. »

On est ici dans la plénitude de l’instant, comme si le monde était un bouillonnement de particules divines – d’ailleurs, il l’est.     

PBOIS-001-17

©Pascal Bois

Lorsqu’il photographie la Camargue où il vit, Pascal Blois rend compte de sa splendeur sauvage, de ses espaces préservés du vulgaire et de sa culture spécifique.

Mais son livre est aussi le reflet d’un état intérieur, d’un vide comblé par le sacré prenant les formes de ce qui vient, de ce qui est, de ce qui demeure fondé en poésie.

l-instant-meme-pascal-bois

Pascal Bois, L’instant même, textes Didier Ben Loulou et Arnaud Bizalion, graphisme – maquette Pierre-Marie Gély, Arnaud Bizalion Editeur, 2021, 98 pages

PBOIS-001-3

©Pascal Bois

Arnaud Bizalion Editeur

PBOIS-001-5

©Pascal Bois

Pascal Bois

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Querrien dit :

    Superbe!

    J’aime

  2. Bois dit :

    Merci pour cette publication.

    J’aime

  3. BOIS dit :

    Livre superbe, du grand art
    Bravo ☺

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s