AZF, 10 :17, par Ulrich Lebeuf, photographe

ULRICH-LEBEUF-AZF-014

©Ulrich Lebeuf 

« La route que j’empreinte pour regagner mon appartement est totalement dévastée. Tout autour de moi a été touché par l’explosion, le paysage est totalement chaotique, tout a basculé en quelques instants. » (Ulrich Lebeuf)

Le 21 septembre 2001, dix jours après les attentats contre le World Trade Center à New York, l’usine AZF de Toulouse, classée Seveso 2, explosait.

ULRICH-LEBEUF-AZF-003

©Ulrich Lebeuf 

On crut d’abord à un acte terroriste, mais non, un des hangars de l’usine contenant des nitrates déclassés y explosa accidentellement par le fait des réactions chimiques, ravageant les alentours en faisant trente-et-une victimes et plusieurs milliers de blessés.  

Un cratère de forme ovale de plus de 70m de long, de 40m de large et de 5 à 6 mètres de profondeur se forma, l’explosion causant en outre un séisme de magnitude 3,4.

ULRICH-LEBEUF-AZF-017

©Ulrich Lebeuf 

Vivant sur place, le photographe toulousain Ulrich Lebeuf se rendit immédiatement sur les lieux de la catastrophe.

Ses images sont historiques, que présente un livre conçu comme un acte de commémoration, vingt ans après le désastre.

Des portes défoncées, des fenêtres arrachées, des bris de verre partout, l’impression est celle d’une zone de guerre, en Syrie ou en Palestine.

ULRICH-LEBEUF-AZF-018

©Ulrich Lebeuf 

Sur le site même de l’usine recouvert de poussières, le paysage semble avoir été bombardé. Tout s’est effondré, il ne reste que quelques ossatures des infrastructures industrielles.

Laideur des gravats, des aciers déformés, du chaos des matières.

Berlin, Hambourg, Hanovre, Dresde, Calais, Brest, Le Havre, c’est la guerre continuée.

Traces de sang d’une main sur un mur.

Déchirures, blessures, traumatismes.

ULRICH-LEBEUF-AZF-056

©Ulrich Lebeuf 

Les photographies sont silencieuses, mais le bruit de la mort est assourdissant.

On regarde AZF 10 :17, que publient les éditions de Juillet avec le soutien du Conseil départemental de la Haute-Garonne, avec effroi, affliction, incompréhension.

Le document est précieux, faisant songer à une pièce supplémentaire à verser au musée des catastrophes que Paul Virilio aurait souhaité voir érigé de son vivant.

Plus jamais ça ?

Couv_AZF_MCKP10_720x

Ulrich Lebeuf, AZF 10 :17, texte Ulrich Lebeuf, postface de Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, conception éditoriale et graphisme Yves Bigot & Ulrich Lebeuf, photogravure Pascal Jolivet, Les Editions de Juillet, 2021

Les Editions de Juillet

Ulrich Lebeuf est membre de l’agence MYOP depuis 2007

Ulrich Lebeuf – Agence MYOP

Ulrich Lebeuf expose à la galerie Sit Down (Paris) sa série Spretti di Famiglia, du jeudi 17 février (vernissage) au 19 mars 2022

Galerie Sit Down

logo_light_with_bg

Se procurer AZF 10:17

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s