Bacchus fugue, par Farhad Ostovani, peintre

© Farhad Ostovani Comme souvent, je prends les œuvres en cours de route, m’affligeant un instant de mon retard – seize livres avec Yves Bonnefoy, tout de même -, puis le bénissant, gages de découvertes encore innombrables. Je me lasse ainsi pas de regarder depuis plusieurs jours deux très beaux livres du peintre iranien installé…

Dessiner le silence, apprivoiser le noir, par Anne Gorouben, artiste

J’ai découvert le travail graphique d’Anne Gorouben grâce à Léa Veinstein, ayant choisi pour l’illustration de couverture de l’édition de sa thèse, Les philosophes lisent Kafka, Benjamin, Arendt, Anders, Adorno (Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2019), un pastel sec sur carton intitulé Berlin W. Emu par la profondeur de silence et de…

L’après jour, une ballade photographique de Laure Vasconi

L’après jour de la photographe Laure Vasconi n’est pas Le jour d’après, de Roland Emmerich (2004), film catastrophe annonçant une nouvelle ère glaciaire. Ici, tout est relativement calme, le glas n’a pas sonné, et l’on peut prendre encore le temps de brasser les archives, de les regarder en tous sens, sans hiérarchie, loin de l’obsession…

Quêter partout l’aventure, René Burri, photographe pluriel

Connu dans le monde entier pour son portrait de Che Guevara au cigare, membre de l’agence Magnum depuis 1959, René Burri (1933-2014) symbolise l’excellence du photojournalisme. Allant partout où l’Histoire est en mouvement (Israël, Vietnam, Corée, Cuba, Chine, Amérique latine, Europe), notamment pour le magazine Life, ce maître portant Borsalino et écharpe blanche publie en…

La terre se meurt, la terre est morte, par Jean Clair, écrivain

« Je suis entré dans la saison du saisissement, qui est la saison du dessaisissement. Séparé de ce que je croyais être moi et qui me donnait contenance et chaleur. Désemparé, sans rempart. » On peut s’alarmer et s’agacer de l’antienne de la disparition progressive des « racines judéo-chrétiennes de la France » et de…

Ne me parlez surtout pas de musique, Glenn Gould par lui-même

w « Puis-je en placer une, maintenant ? » Excentrique sublime, Glenn Gould (1932-1982) était aussi très drôle, à la façon d’Antonin Artaud, ou de Woody Allen. « Je trouve que vous coupez quelque peu les croches en quatre, M. Gould. » Plus loin : « Oh, certains de mes amis sont critiques, mais je…

Une autre Aurélia, journal d’une disparition, par Jean François Billeter

« Jusqu’à la fin nous sommes restés dans l’ignorance de ce qui se préparait. Comme dans les mythes grecs, les dieux nous ont préservés de la connaissance. Je tiens cela pour une chance insigne. » Dans Une rencontre à Pékin (éditions Allia, 2017), le sinologue Jean François Billeter a raconté son double coup de foudre pour la…

Le Ghana, ou la perte de l’innocence, par le photographe Denis Dailleux

Vous êtes essentiellement connu pour votre travail sur l’Egypte. La découverte de Ghana, livre consacré à la population de James Town, faubourg d’Accra, est donc une surprise. Depuis quand vous rendez-vous dans ce pays ? Y retrouvez-vous quelque chose de l’Egypte que vous aimez, ou est-ce une expérience très différente ? J’ai commencé ce travail en 2009…

Le bourdon du galop

Attention, préparez-vous, ça va être long, c’est délicieux : « Tout était noir. On ne pouvait voir la tête de la colonne. On ne pouvait rien voir du tout (sauf quelquefois – mais pas voir, seulement distinguer ; et même pas distinguer : deviner – la croupe du cheval devant soi) : seulement entendre le monotone, l’infini et multiple piétinement,…