Du risque de la critique d’art, par Marcel Cohen, écrivain

Kazuo Shigara « Je n’écris pas parce que j’ai quelque chose à dire (si c’était le cas j’écrirais un article ou une tribune libre) mais pour savoir où mes livres me mènent. » (Marcel Cohen) Comment écrire sur une œuvre d’art ? Comment la dire sans la perdre ? Comment préserver en elle sa capacité de bouleversement ? Comment ne…

Au Paradis, par Yosef Joseph Yaakov Dadoune, peintre

© Joseph Dadoune Essentiellement éditeur de livres de photographie, Arnaud Bizalion publie également des ouvrages de peintres, de sculpteurs et d’artistes-plasticiens, tels ceux de Yosef Joseph Yaakov Dadoune. Fresh Light est ainsi, après Barrière protectrice (2017) et Sillons (2017), le troisième volume de cet auteur franco-israélien né en 1975 s’intéressant aux problématiques identitaires, ainsi qu’aux…

Vivre, entre dons et épreuves, par Charles Juliet, écrivain

« J’ai l’impression que mon adolescence n’a jamais pris fin. Au long des années, elle s’est enrichie d’un accord avec ce que je suis, d’une force calme, d’une vision sereine de la vie. Et la faim est toujours là. Insatiable. » Charles Juliet est de ces écrivains qui touchent par leur constant souci d’authenticité, en poésie ou…

Fraîcheur d’André du Bouchet, poète andante

« Son expression est d’une lassitude venue de très loin, dans les yeux surtout, cette lassitude qu’on lit parfois sur le visage d’un nouveau-né. Dans le regard il y a en même temps un étonnement. » (Paule du Bouchet) Je devais avoir besoin de beaucoup de silence, pour avoir ce jour-là, à la sortie de l’adolescence, acheté en…

Le scandale de la beauté, par Jean-François Bauret, photographe

« L’homme était de très haute taille, une allure fluide, et prêt à se rompre peut-être. Un visage qui, dans son attention aux êtres et aux choses, se mettait à hauteur d’écoute, un peu à la façon dont on écoute à la porte invisible. Paradoxalement, il avait l’air distrait à même la plus haute puissance d’imprégnation….

Point de chute suivi de lumières, Gérard Titus-Carmel, quarante-cinq ans de paroles silencieuses

  L’intensité poétique du peintre et graveur Gérard Titus-Carmel est impressionnante. Dans un volume imposant bâti tel un mausolée vivant, ouvert aux quatre vents des désirs de ses lecteurs (invitation au voyage), les éditions L’Atelier contemporain ont regroupé quarante-cinq ans d’écrits sur la peinture d’un homme qui ne sépara jamais l’action artistique de la réflexion…

En désespoir de cause

Dans un livre majeur publié en 1956, L’Obsolescence de l’homme, sous-titré Sur l’âme à l’époque de la deuxième révolution industrielle, le philosophe allemand Günther Anders écrit : « Nous vivons désormais dans une humanité pour laquelle « le monde » et l’expérience du monde ont perdu toute valeur : rien désormais n’a d’intérêt, si ce n’est le fantôme du…