Raymond Depardon, la fermeté d’un photographe errant

©Raymond Depardon/Magnum Photos – Encore Raymond Depardon ? – Oui, encore, bien sûr. Encore, la ferme familiale du Garet, à Villefranche-sur-Saône. Encore, les photographies de stars, Edith Piaf, Johnny Halliday, Brigitte Bardot. Encore les turbulences historiques, en Algérie (1961), aux Etats-Unis (Richard Nixon, 1968), au Chili (Salvador Allende, 1971), au Liban (1978), à Berlin (1989), en…

Japon, où la folie rôde, par Nicolas Boyer, photographe

©Nicolas Boyer Protégé de toute influence étrangère avant l’ère Meiji, le Japon se prête à l’exotisme, d’autant plus que sa culture fascinante influence aujourd’hui bon nombre de jeunes occidentaux adeptes de mangas, de sushis et de produits technologiques manufacturés Made in Japan.  Pour tenter de comprendre ce pays, et approcher au mieux son idiosyncrasie, le…

Ne surtout pas changer, par Ogulcan Arslan, photographe turc

© Ogulcan Arslan Quatrième volume – après les livres de Elton Gllava, Michele Palazzi et Ilias Georgiadis, tous présentés dans L’Intervalle -, de la collection Terra chez Origini edizioni à Livourne (Italie) & Leporello (Rome) qui en comportera cinq, All the rivers flow in the nuthouse, de Ogulcan Arslan est une nouvelle façon, radicale, punk…

La vie sans absences, par Frédéric Martin, photographe

© Frédéric Martin Je ne sais pas, je ne sais rien, mais je vois et lis L’absente, de Frédéric Martin, dont il s’agit du premier livre, comme on s’approche d’un gouffre, d’une aphasie, d’une disparition, mais sans angoisse, avec la foi de l’amour, pour l’autre, pour ce qui est, pour l’instant. Seize images imprimées sur…

Guillevic avant Guillevic

« Je crois que si quelqu’un lisait ce carnet il n’y verrait pas mes inquiétudes, mes tourments. J’ai l’air si sûr de moi, si tranquille. Mais tout l’intérêt du Carnet est justement là – meilleure arme contre la folie toujours menaçante. » C’est par la publication de Terraqué, en 1942, que Guillevic, alors Résistant et…

Van Gogh et Artaud suicidés de la société, et très vivants

Certains matins, vous ne savez pas pourquoi, ou ne le savez que trop, la journée s’annonce avec une grande difficulté. Vos boussoles habituelles, l’amour, le désir, le travail, la soif de découvertes, le goût des moindres faits, la marche à l’étoile, semblent inopérantes. Mais, comme vous vous connaissez, vous avez pris soin, en cas de…

Poète ou rien, Hermann Hesse, une anthologie

« Je n’ai connu que le péché / Et la solitude, / Depuis mon enfance / Pour personne mon cœur n’a brûlé. // Lentement pour moi le jour a passé, / Et le monde était vide, / L’appel des heures solitaires / A mon entour a sonné. // Au front, aujourd’hui, de mon sang je me…

Les métamorphoses d’un père, par Charlotte Abramow, photographe

« Je vais vous raconter l’histoire de mon père, qui, à l’heure où j’écris ces lignes, a 86 ans. Il a traversé une guerre, un cancer et un coma, et a aujourd’hui déménagé sur une planète qui n’existe que dans sa tête. » Charlotte Abramow est une jeune artiste belge très douée, et très aimante, ayant commencé…

Sortir de l’impasse, par Herta Müller, prix Nobel de littérature

« Je crois que les gens se divisent en deux catégories, selon leur façon de ressentir les paysages. Les uns aiment escalader une montagne, avoir les pieds tout près des nuages, et dominer la vallée de la tête, du regard. Là-haut, leur souffle se libère, leur poitrine se dilate, ils prennent un grand bol d’air. Les…

Du destin des poulets, et des humanoïdes, à l’heure nucléaire, par David Fathi, plasticien

Publié par l’ambitieuse et excellente maison d’édition indépendante Maria Inc., Anecdotal, de David Fathi, photographe français né en 1985, est un livre sidérant sur l’âge nucléaire et la question des essais atomiques à partir d’anecdotes retrouvées plus incroyables ou folles les unes que les autres. L’impression générale est celle d’un climat d’absurde et de périls…

Les Métamorphoses d’Ovide, dix ans de traduction, par Marie Cosnay

La nouvelle traduction intégrale des Métamorphoses d’Ovide par la romancière Marie  Cosnay était attendue depuis longtemps, tant sont rares les occasions de lire à neuf les plus beaux classiques. Sans forçage herméneutique, ou souhait de traduire de manière fantaisiste pour le moderniser (ah, l’horreur de ce mot !) le grand écrivain latin, l’auteur d’Aquero (éditions…