Les ombres errantes du peintre Léon Spilliaert, par Stéphane Lambert, écrivain

C’est le genre de livres qui m’enchante, dense sans être assommant, cultivé mais de partage, associant images et textes dans un dialogue ouvert avec une œuvre de mystère. Un essai mosaïque, une biographie araignée (à la façon d’Odilon Redon), une monographie légère concernant Léon Spilliaert, peintre ostendais (1881-1946) héritier de James Ensor et des ombres…

L’Apesanteur et la disgrâce, une exposition pneumatique, par Gérard Berréby, fondateur des éditions Allia

A l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, situé à Lessines, en Belgique, Gérard Berréby a imaginé une exposition, L’Apesanteur & la disgrâce, s’intéressant aux métamorphoses du corps souffrant, proposant une mise en abyme d’un lieu chargé de douleur et d’apaisement. La Belgique est pour le fondateur des éditions Allia, par ailleurs supporter fervent de l’équipe d’Anderlecht,…

D’une Belgique carnavalesque et mélancolique, par le photographe Harry Gruyaert

Roots est un des best-sellers du photographe belge cosmopolite (Maroc, Inde, Japon…) Harry Gruyaert, publié une première fois en 2012, vite épuisé, et réédité aujourd’hui par Xavier Barral accompagné de vingt-et-une images inédites. Roots est un blues belge, soit un voyage, du noir & blanc à la couleur, aux sources d’une mélancolie teintée d’un humour…

Venus Lipitania, par Gabrielle Wittkop, sainte du scandale

Gabrielle Wittkop est une femme épatante. Morte par suicide à quatre-vingt-deux ans en 2002, son nom doit pourtant être prononcé au présent, tant la force scandaleuse de ses visions d’écrivain semble émaner d’une force de vie considérable, et inaltérable. Auteur du sidérant Le Nécrophile, republié en 2001 par les éditions Verticales (huit autres titres sont…

Les chemins de l’inquiétude, par le dessinateur Louis Soutter

Louis Soutter est né près de Lausanne (Suisse) en 1871. A seize ans, le voici observant à la dérobée le corps des jeunes filles à qui sa mère donne des leçons de piano. A l’école, on remarque qu’il reste souvent à l’écart de ses camarades.Eugène Très bon violoniste, il sera bientôt, au conservatoire de Bruxelles,…

Le palais Claquedents, de James Ensor à Benoît Damon

Il est bon de revenir régulièrement au noir pays du peintre ostendais James Ensor. Danseurs macabres, ses squelettes inquiétants sont au fond bien plus amusants que les êtres de chair que nous sommes, et dont ils semblent se moquer sans retenue aucune. De dimension carnavalesque, l’œuvre de James Ensor est faite de masques ricanants qui…

Ein moderner Todtentanz, de Joseph Kaspar Sattler

A la fin du siècle 19, le Munichois Joseph Kaspar Sattler, dessinateur, travaille en Alsace comme enseignant à l’Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg. Pendant son séjour, il invente une fameuse Danse macabre moderne, qui, avec les Images de la guerre des paysans et Les Anabaptistes, est considéré comme une série d’œuvres graphiques majeures, « tout…