La Besogne des mots, Georges Bataille, Cahiers 4

« Bataille a fait de la devise du diable – Non serviam – celle de la littérature. » (Michel Surya) Elégant, intelligent, effervescent. Le numéro 4 des Cahiers Bataille, qui est un dictionnaire critique conçu en hommage à la revue Documents (1929-1930), est un outil de travail formidable pour comprendre et questionner un penseur et…

Stratégies de la pénombre, Possession immédiate, volume IX

Avançant vers des horizons sans cesse mouvants, la revue Possession immédiate s’impose comme un espace de liberté devenu très rare aujourd’hui. Recherchant les pulsations de vie partout où celle-ci se présente, de préférence loin des humains suffrages devenus mortifères, la revue de John Jefferson Selve et de ses beaux amis lance pour son neuvième numéro…

Mi ritrovai per una selva oscura, un Début de siècle, par les photographes Anton Bialas et Kamilya Kuspanova

Essentiels à l’identité visuelle polyphonique de la revue Possession Immédiate, il était naturel que le premier livre de photographies du tandem Anton Bialas et Kamilya Kuspanova soit publié par John Jefferson Selve, créateur et animateur d’un collectif en prise directe sur le contemporain, l’inquiétude d’être au monde et les fulgurances de la rencontre. Intitulé Début…

Quelques Iris messagères, pour la revue Edwarda

    Surtout, chère âme, ne te retourne pas ! C’est Iris messagère, ailes d’or, pieds légers, nus sur le parquet. Vous la croisez, ne la quittez plus, mais, à l’évidence, c’est elle qui vous a choisi. La suivez, fidèle, amoureux tel Pythagore des mystères de la géométrie, qui est un porche. Ruée de tous les…

L’apaisement, mais follement, par la revue Possession Immédiate

    « … je sortais de la guerre doucement gâteux, peut-être bien, à la manière de ces splendides idiots de village… » La phrase est de Jacques Vaché, mais elle pourrait désigner le projet moral du dernier numéro de la revue Possession Immédiate : sortir de la guerre, peut-être plus idiots, moins idiots, idiots, à la façon…

Michel Journiac, la photographie comme perturbateur identitaire

Pour dénoncer faux-semblants et hypocrisies sociales, Michel Journiac (1935-1995) a utilisé son corps. Artiste emblématique des années 1970 et 1980, à l’origine avec Gina Pane et Vito Acconci de l’art corporel en France, il fascine et choque le public avec une performance ayant fait date, Messe pour un corps (1969), action où il invite chacun…

La photographie comme guérison, par Henry Roy

Henry Roy, artiste d’origine haïtienne, considère la pratique photographique comme une activité magique, très rationnelle, et sans folklore. Considérant les meilleures photographies comme des puissances d’action considérables (des photos-mantras), Henry Roy donne à l’imaginaire une place prépondérante, abordant la réalité comme l’une des modalités du rêve. Repéré depuis plusieurs années dans les revues Purple, Edwarda…

Tu trembles à l’idée du néant, une lecture d’images par Mickaël Soyez

Les images que produit Mickaël Soyez sont porteuses d’un silence interrogatif, comme un repos dans la fatigue, l’ivresse ou l’épuisement d’être. Le calme a succédé à la violence, bordure du vide, accueil apaisé de la turbulence. La lumière n’est pas ici l’envers de la solitude, mais un effet de sa puissance. Il y a chez…

Edwarda, la beauté sereine d’une comtesse aux pieds nus

Edwarda était une jeune fille habillée de gaze, c’est désormais une comtesse aux pieds nus. Edwarda est une revue toujours aussi désirable, mais autrement. L’érotisme était sa manière première, avant que ne s’émancipent les phrases de la seule attraction des corps et de l’aimantation des regards. Si son douzième numéro, au sous-titre très inspirant, « Débuts…