Eh quoi ! Tout est sensible, par Sabrina Biancuzzi, photographe

L’Arcane sans nom est le huitième livre des éditions nonpareilles, fondées par Anne-Lise Broyer. Un esprit de délicatesse guide ces ouvrages, pour qui l’exploration du Jadis est une manière de volupté. Quels chemins des Arcanes à l’Arcadie, d’Ariane à Hermès Trismégiste ? Quels chemins pour le temps retrouvé ? L’appareil photographique, boitier de mélancolie selon…

Photographier et écrire pour les oubliés, Kazal, un massacre haïtien

« Après tout, ceux qui ont porté les coups ne s’en vont jamais tout à fait, déclare l’écrivain d’origine haïtienne Edwidge Danticat. Ils sont simplement remplacé par d’autres qui frappent différemment, dans d’autres lieux, à d’autres époques. Nous devons comprendre ce qui amène à ces coups, afin de nous protéger de ceux qui viendront à…

Ecrire Clémence, par Michèle Audin, passeuse d’âme

Il y a entre l’oubli et la mémoire une étrange dialectique : le ressouvenir n’est pas antagoniste de l’absence, il s’appuie même sur le manque pour établir des points de vérité. Pour retrouver Clémence, jeune femme de la fin du XIXe siècle, il faut savoir l’oublier en l’aidant à renaître. Tel est le projet de Michèle…

Viens, ce n’est pas pour toi, par Stéphane Mosès, écrivain

« La marque historique des images n’indique pas seulement qu’elles appartiennent à une époque déterminée, elle indique surtout qu’elles ne parviennent à la lisibilité qu’à une époque déterminée. » (Walter Benjamin, Le Livre des Passages) Agrégé d’allemand, installé à Jérusalem en 1969 après une enfance passée à Berlin et au Maroc – persécutions nazies, puis vichystes -,…

Tu te souviens de cette histoire ?, par Jean-Paul Curnier, philosophe, écrivain

Décédé en août 2017, le philosophe et écrivain Jean-Paul Curnier continue élégamment de nous donner de ses nouvelles depuis l’au-delà, par les pensées des meilleurs passeurs (Yannick Haenel, Michel Surya), et par la publication d’un ouvrage inattendu aux éditions Lignes, Par-dessus tête. Consacré à son œuvre littéraire méconnue, hormis le volume Peine perdue (Léo Scheer,…

Comme s’il n’y avait que huit jours dans la vie, par Pascal Convert, le converti

Conversion, du plasticien et écrivain Pascal Convert, est un livre composé de quelques images pauvres – le trésor de photographies d’enfance, d’êtres chers – et de textes en fragments de nature autobiographique. En son centre, l’auteur explicite sa poétique : « Ayant largement passé la cinquantaine, j’ai compris depuis longtemps qu’aucun destin d’exception ne m’attendait et…