Adults only, ABC temple de la pornographie, par Jimmy Pantéra, essayiste

Il faut reconnaître aux producteurs et auteurs de cinéma pornographique un talent certain pour les titres. A regarder/lire Cinéma ABC, cinéma X historique de Bruxelles, indubitablement lieu de haute mémoire, je ris sous cape : Sexlife Bizarre, Only in my dreams, Jeunes filles au pair, La semaine du plaisir, Débauchés nouveau style, Savante impudeur, La bagatelle…

Michel Simon, acteur, clochard étoile, et pornographe

© collection particulière « J’ai été élevé par un Saint-Bernard et un rossignol. » (Michel Simon) La passion pour la pornographie de Michel Simon est désormais bien connue. A sa mort, ses héritiers ont dispersé l’une des trois premières collections au monde en la matière : treize mille pièces comprenant des photographies, des cartes postales, des vues stéréoscopiques,…

L’amant arabe, par Patrick Autréaux, écrivain

La femme à barbe, 1631, José de Ribera « Parce qu’il m’apportait quelque chose d’unique, qui ne fut pas l’amour et n’aura pas été seulement le sexe mais une avancée presque chaque fois renouvelée vers une limite imprévue, l’impatience de sa venue, surtout quand il ne venait pas, si elle passait forcément par les étapes…

Des lieux de débauche comme on les aime, par Yan Morvan, photographe

© Yan Morvan Avec le livre choc Pigalle (La Manufacture de livres, 2020), Yan Morvan ne baisse pas la garde, bien au contraire. On l’attaque, il surenchérit ; on le flatte, il sourit, et se détourne, pensant déjà à ses trois prochains livres et aux trésors enfouis dans ses archives. L’époque est à la moraline, la…

Ensemble, alléger notre fardeau, par Mathieu Riboulet, écrivain

  « Car nous sommes dans un temps d’attentat, de violence, de respirations courtes, d’hébétudes transitoires, de confusions profuses, un temps de crépuscule, car nous sommes dans des villes hantées par des fantômes, hantées par des mendiants, et quand les uns nous parlent nous entendons les autres, nous tendons des aumônes, nous ramassons des balles,…

Sharon Stone ne porte pas de culotte, par Vincent Delbrouck, artiste iconoclaste

Attention, vous êtes prévenus, ce type là est fêlé, c’est un empereur byzantin du temps de l’iconoclasme. C’est peut-être un roi sans divertissement, mais son désespoir est une fête. Ou un mystique recouvrant de peinture, liquide et épaisse, le tout-venant de la production visuelle propice aux fantasmes, magazines, posters, photos de films, images ayant traîné…

Eloge du corps vivant, par Bernard Andrieu, philosophe (2)

Philosophe et professeur de Staps à l’université Paris-Descartes/Université de Paris, Bernard Andrieu élabore une pensée parmi les plus stimulantes qui soient, proposant une réflexion d’ampleur sur le lien entre le corps vivant et la conscience que peut en avoir le corps vécu. Le chercheur appelle ainsi émersiologie l’éveil du corps vécu par l’intelligence du corps…

Eloge du corps vivant, par Bernard Andrieu, philosophe (1)

Philosophe et professeur de Staps à l’université Paris-Descartes/Université de Paris, Bernard Andrieu élabore une pensée parmi les plus stimulantes qui soient, proposant une réflexion d’ampleur sur le lien entre le corps vivant et la conscience que peut en avoir le corps vécu. Le chercheur appelle ainsi émersiologie l’éveil du corps vécu par l’intelligence du corps…

Une carte du Tendre du corps fantasmatique, par Claire Richard, écrivain

« Les architectes appellent « chemins de désir » les sentiers qui forment progressivement sous les pas des marcheurs, des animaux ou des cyclistes, à côté des infrastructures prévues pour eux. Ils apparaissent dans la neige sale, l’herbe foulée, dans la boue et sur le bitume frais. La plupart du temps, on les voit à…