L’aube viendra peut-être, par Alisa Resnik, photographe

©Alisa Resnik Chez Alisa Resnik, les personnages ont quelquefois la tête à l’envers, peut-être parce que chez cette photographe russe la nuit de la contre-vie est plus belle que le jour. Plus intense, plus secrète, plus vraie. En 2013 paraissait chez Actes Sud L’un L’autre, ouvrage lauréat du vingtième prix de l’édition européenne de photographie….

La nuit est mon royaume, par Alisa Resnik, photographe

©Alisa Resnik Le royaume unique d’Alisa Resnik est la nuit. Personnage principal de son œuvre, le monde nocturne prend chez elle des dimensions fantastiques, qui sont aussi des espaces intérieurs hantés. On pourrait être quelquefois dans un décor de Richard Peduzzi influencé par le cinéaste lituanien Sharunas Bartas, ou le russe Alexandre Sokourov. Dans les…

The Eclipse, une passe magnétique, par Stéphane Charpentier, photographe

©Stéphane Charpentier Parce qu’il fallait témoigner, parce qu’il fallait tenter d’inventer d’autres possibilités de vie, d’autres alliances, d’autres fraternités, et parce que le peuple grec était abandonné de tous, Stéphane Charpentier s’est installé à Athènes pendant dix ans. The Eclipse, album composé de photographies argentiques noir et blanc, ponctué par plusieurs mosaïques d’images, rend compte…

Tropical Stoemp, revue de photographie barbare

© Mathieu van Assche Le stoemp est un mets belge, dont les protagonistes eux-mêmes ignorent la recette exacte. Il est généralement composé de carottes, de poireaux et d’épinards, mais il peut être aussi constitué d’images, ainsi le premier numéro de la revue de photographie belge, au titre oxymorique pour un plat du Nord, Tropical Stoemp….

L’énergie de la lettre, par les éditions sun/sun, et Typical Organization

© Ella Villaumié Publiant des livres de photographie (de Michaël Duperrin, Hélène David, Stéphane Charpentier…), les éditions sun/sun, créées en 2015 par Céline Pévrier (Montpellier/Paris/Marseille), fabriquent aussi des objets graphiques de dimension poético-politiques beaux et étranges, en collaboration notamment avec Typical Organization en Grèce. Avec Hypothetical Death of th Exarchian Alpha, Ella Villaumié s’est intéressée…

Les secrets du tirage, par Guillaume Geneste, maître d’art

Colette © Guillaume Geneste « Je trouvais magique de voir que, sur une même feuille de papier à lettres, il était possible d’écrire un poème et de faire apparaître une photographie. » Le tirage à mains nues, de Guillaume Geneste, est le grand livre qu’il manquait en France sur l’art du tirage. Premier ouvrage essentiellement de textes…

Empire, une cosa mentale très physique, par Marie Sordat, photographe

En découvrant quelques années après sa publication (2015), le premier livre de Marie Sordat, Empire (Yellow Now), j’ai souhaité immédiatement en discuter avec son auteure, tant m’intéressent les travaux inaugurant une œuvre sans nul doute au long cours, et profondément poétique dans sa recherche de forme et de vérité. On est ici du côté de…

Une humanité de Silésie, par Lorenzo Castore, photographe

Depuis vingt ans, Lorenzo Castore parcourt la Silésie, région industrielle et minière, essentiellement polonaise, dont les frontières furent mouvantes tout au long du XXe siècle. Territoire traditionnel d’insurrections, portées par la force, physique et de caractère, de ses travailleurs manuels, la Silésie n’a pas la beauté vendeuse des cartes postales de la Toscane, mais c’est…

L’air privé de lumière des corps en révolte, par Ulrich Lebeuf, photographe

Il est évident que la grève générale est un préalable à toute discussion dans la bascule des rapports de force. Il est évident qu’un certain nombre de secteurs clés de l’économie doivent être nationalisés, et que l’hypothèse communiste n’en est encore qu’à ses balbutiements. Il est évident que les pulls noirs à capuche ont de…

Douceurs de la vie violente, par Gaël Bonnefon, photographe

J’ai attendu plusieurs semaines avant d’ouvrir le livre de Gaël Bonnefon, Elegy for the Mundane (Lamaindonne Editions). Il m’accompagnait, partait en voyage avec moi, alourdissait mes bagages. Je sentais sa puissance, sa violence, sa mélancolie, sa beauté sans concession, mais je n’étais pas prêt. Pour le découvrir, il me fallait une montagne, un lieu de…