L’hypersensualisme de Marguerite Bornhauser, photographe

29980-4
© Marguerite Bornhauser

Aux misères des ruminations poétiques et des angoisses existentielles, on peut préférer la vie en Technicolor et les profusions de lumières.

Au manque, au rabougrissement, à la honte, on peut préférer les bains de mer et le spectacle de la beauté des belles alanguies.

Au rétrécissement, à l’exiguïté, aux habitats troglodytiques, on peut préférer le plein air, la luxuriance végétale et le grand format des passions folles.

50_margueritebornhausermoissonrougeweb-26
© Marguerite Bornhauser

Au noir & blanc dépressif et aux effets de flou post-atomique, on peut préférer le rouge vif d’une fleur sauvage, le velouté d’une cuisse féminine et la belle obscénité d’une plante exhibant son intimité.

A l’ordre mortifère des normopathes, l’anarchie d’un verre de lait se fracassant sur le sol.

Aux cieux en déluge, le feu d’un crépuscule annonciateur de fête.

AB-2564
© Marguerite Bornhauser

Aux impasses, les ouvertures.

A l’étroitesse du coït hebdomadaire, les ovules en délire.

A la tempête, le calme souverain.

50_margueritebornhausermoissonrouge03
© Marguerite Bornhauser

A la culpabilité, la gloire.

Aux lits impeccablement dressés, la danse des tissus et des pieds enlacés.

A la froide monotonie de la banalité ordinaire, le luxe sans retenue.

95_redharvestmu5
© Marguerite Bornhauser

A la promiscuité imposée, les sociétés secrètes.

Au tapage des foules, le bonheur des happy few.

50_margueritebornhausermoissonrouge10
© Marguerite Bornhauser

Aux lucidités accablantes des forts en thèmes, le sommeil des innocents.

Aux petites intrigues du roman familial français dénoncé par Deleuze, la série B classieuse d’un maître du roman noir comme Dashiell Hammett.

50_margueritebornhausermoissonrouge05
© Marguerite Bornhauser

Au lamento, le swing.

Voilà pourquoi je préfère aujourd’hui à toute autre chose, alors que les nuages s’assombrissent (ne suivez pas mon œil gauche), Red Harvest de l’hypersensualiste Marguerite Bornhauser.

redcover

Marguerite Bornhauser, Red Harvest, texte Simon Baker, traduction (anglais) Stéphane Corcoral, Poursuite Editions, 2019

Site de Marguerite Bornhauser

50_margueritebornhausermoissonrouge07
© Marguerite Bornhauser

Poursuite Editions

main

Se procurer Red Harvest

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s