Fly Hollywood to Marrakech, une amitié, par Garrett List, jazzman, et Bernard Plossu, photographe

Garrett List 2017

© Bernard Plossu

« Fly Hollywood to Marrakech. / As long as my money holds out, / There’s no threat / To the thrills and that funny feeling. / What it is I can’t guess. / Summer wind blowing its heat / Up your dress. »

Je me demande souvent si déployer autant d’énergie quotidiennement pour un monde aussi misérable, faux, et pauvre spirituellement, en vaut véritablement la peine.

Je me demande souvent si je ne suis pas déjà mort, englouti dans le ventre de la baleine sans possibilité d’en sortir, et si je n’ai pas moi-même bâti la prison de mon terrier.

Los Angeles 1973

© Bernard Plossu

Je me le demande, puis je me rétablis, retrouvant des chemins de sensibilité, des lumières, et les travaux des amis qui m’importent.

La rencontre, de Bernard Plossu, est de ces petits livres qui touchent immédiatement, rappelant que le monde existe, sa fantaisie, sa grâce, sa sensualité.

Nous sommes à Liège, en 2017, à la galerie Un quai sur la Meuse, chez Véronique Marit : un géant du jazz, Garrett List, coauteur avec le poète Ed Friedman de la chanson Fly Hollywood, est attendu.

Il est né en Arizona en 1943,  il est tromboniste, chanteur, compositeur, inventeur unique.

Los Angeles 1974 (9)

© Bernard Plossu

« Sa musique, se rappelle le photographe globe-trotteur, résonne en moi comme si, elle aussi, je la connaissais depuis toujours, comme si elle était dans ma mémoire inconsciemment comme celle que j’attendais… »

Il vit en Europe, Bernard Plossu a vécu chez lui, l’amitié est instantanée.

« Quand j’écoute ses morceaux, The Canyon Song, The Heart, je suis transporté par une sensation forte de « jamais entendu ». List est List. Point. »

La rencontre est un hommage, une preuve d’amitié, en forme de song photographique.

Marrakech 1975 (5)

© Bernard Plossu

C’est une ballade en nuances de gris et de noirs dont les coordonnées se nomment Liège, Los Angeles, Paris, Andalousie, Marrakech, Valencia, New York, Juan-les-Pins.

Il est beat, free, cinématique et intime.

Il est flow, flux, feu, fougue, femme.

Il est merveille graphique, transports, physiques et esthétiques.

Il se promène à toute vitesse, comme les doigts du génial musicien sur son trombone, il célèbre l’existant, l’art, le cirque existentiel, et le génie des formes.

De belles Américaines (des voitures), des incantations africaines, des clignotements de flippers.

Tout est sérieux, et rien ne l’est.

Marrakech 1975

© Bernard Plossu

Tout est léger et profond.

Comme la rencontre d’une sculpture de Julio Gonzalez et d’une belle de Valence sur une portée musicale appelée liberté.

Garrett List est mort le 27 décembre 2019, mais il est là pour longtemps, présent dans la vérité de l’amitié.

9782873404642-475x500-1

Garrett List – Bernard Plossu, La Rencontre, textes Marie-Pierre Lahaye, Ed Friedman et Bernard Plossu, maquette et mise en page Guy Jungblut, Editions Yellow Now, 2020, 56 pages – 600 exemplaires, dont 100 hors commerce destinés aux amis de Garrett List

Editions Yellow Now

logo_light_with_bg

Se procurer La Rencontre

Photo Véronique Marit

© Véronique Marit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s