Le gel de la parole, et l’esprit de conversation, par Chantal Thomas, essayiste

Ah, chers amis, qu’avons-nous fait de l’art de la conversation ?8 La vulgarité mass-médiatique, le langage journalistique bas, la novlangue administrative, les mauvais livres, ne l’ont-ils pas tué, aussi bien que l’incapacité à écouter finement ce que l’autre ne dit pas – parce qu’il n’ose pas, parce qu’il ne veut pas, parce qu’il se méconnaît –…

Conversation intime, par Peter Hujar et Moyra Davey, photographes

John & Goya, 2019 © Moyra Davey / Hudson River (V), 1976 © Peter Hujar A l’automne 2019, l’exposition Speed of life faisait découvrir à Paris, au Jeu de Paume, la force de l’œuvre du photographe américain Peter Hujar, mort à 53 ans d’une pneumonie liée au SIDA.   Célébré pour ses portraits en noir…

Sienne, un feu intérieur, par Hisham Matar, écrivain

« La Paix », détail de l’Allégorie du bon gouvernement, 1338-39, Palazzo Pubblico, Sienne / Ambrogio Lorenzetti « L’école siennoise est optimiste, mais aussi flatteuse, en ce que sa peinture fait confiance à notre présence, notre intelligence et notre volonté de participer. » J’ai passé quelques heures magnifiques avec Hisham Matar, écrivain de langue anglaise d’origine lybienne (Au pays…

Dominique Fourcade, quarante ans d’entretiens sur la poésie

  « Ce qui donne sens à ma vie c’est l’expérience de la langue comme corps. Et, à partir de cette expérience, d’avoir compris que la langue est le corps qui fonde le réel – peut-être même est-elle le corps du réel. Dès lors un point de non-retour est franchi : certitude que l’on n’accède…

Ne me parlez surtout pas de musique, Glenn Gould par lui-même

w « Puis-je en placer une, maintenant ? » Excentrique sublime, Glenn Gould (1932-1982) était aussi très drôle, à la façon d’Antonin Artaud, ou de Woody Allen. « Je trouve que vous coupez quelque peu les croches en quatre, M. Gould. » Plus loin : « Oh, certains de mes amis sont critiques, mais je…

Une rencontre princière, par Marc Pautrel, écrivain

« Je lui dis que l’écriture c’est comme le corps, chacun a son propre corps, il est à soi et est unique, il faut le protéger et surtout le découvrir seul. Je pense au fond de moi-même : l’écriture c’est comme la sexualité, mais je ne le dis pas. » L’éternel printemps est un récit…

Bacon rit, par Franck Maubert, son ami

« Si les Français apprécient mon travail, je n’aurai pas l’impression d’avoir tout raté. » Bien entendu, pour comprendre qui était Francis Bacon et comment il travaillait, les entretiens avec David Sylvester sont indépassables. Cependant, la parution récente d’autres documents permet d’approcher de nouveau l’un des plus grands peintres du XXème siècle : le recueil…