RER C, un conte français, par Clément Chapillon, photographe

Depuis Les passagers du Roissy Express, du duo François Maspero-Anaïk Frantz (Le Seuil, 1990), le livre de voyage ferroviaire en petite et grande banlieue est devenu quasiment un genre en soi, en témoigne encore récemment l’ouvrage de Marie-Hélène Bacqué et André Mérian, Retour à Roissy (Le Seuil, 2019), de la même manière que l’anthropologue Marc…

Pascale Ogier, un cristal de Bohème, par sa demi-sœur Emeraude Nicolas

Fille de l’actrice Bulle Ogier et du musicien Gilles Nicolas, Pascale Ogier fut le très beau visage des Nuits de la pleine lune d’Eric Rohmer (1984), et une présence mélancolique de l’underground artistique des années 1980, fréquentant aussi bien les blousons noirs que Jim Jarmusch, Jacno que Jacques Rivette et ses fantômes, Alain Pacadis que…

La photographie à hauteur de ventre, par Florence Chevallier

Dans l’ordre des fables, on connaissait L’arbre, le maire et la médiathèque d’Eric Rohmer (1993). Il y a maintenant la triade de la photographe Florence Chevallier, exposée jusqu’au 6 janvier au Centre d’Art Contemporain de Saint-Pierre de Varengeville près de Rouen (emblème de la politique de mécénat de la Matmut), Les Fleurs, le Chien et…

Change plus vite que le cœur, par Sandrine Marc, photographe

Réalisé de façon très artisanale, mais avec beaucoup de professionnalisme et de soin, Change plus vite que le cœur est un ouvrage de la photographe Sandrine Marc issu de déambulations urbaines. En ces pages, la ville apparaît comme un territoire aussi minéral que mouvant, un ensemble fourmillant de signes inaperçus. Travaillant le jeu des analogies…

De la suspension du temps, par Géraldine Lay, photographe

Impromptus (éditions Poursuite, 2017), de la photographe Géraldine Lay, est un ensemble d’images doucement discrépantes. Le motif général est musical, entre la fantaisie et la fugue, et très cinématographique en ce que le hors-champ semble déterminant pour comprendre l’énigme des compositions visuelles. Avec une très grande délicatesse, un goût pour la cocasserie, mais sans systématisme,…

Du glamour, estompe nacrée du désespoir, par Dominique Païni et Bernard Plossu

Glamour est un essai de Dominique Païni accompagné des photographies de son ami Bernard Plossu, pour qui l’ex-directeur de la Cinémathèque française a écrit deux très beaux textes, Le cinéma fixe ? (Filigranes Editions, Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rouen, 2002), et l’un des articles du livre collectif Plossu Cinéma (Yellow Now, FRAC Provences-Alpes-Côte d’Azur, Galerie…

La marquise ne sort plus à cinq heures, mais à minuit – écrire selon Noël Herpe, ou l’horizon du présent

Noël Herpe, écrivain, cinéaste, professeur d’université, spécialiste notamment d’Eric Rohmer, René Clair et Sacha Guitry, est un homme dont la grande culture n’a pas éteint l’innocence, ou le goût de la drôlerie. Développant une œuvre de diariste publiée par Thomas Simonnet dans la collection L’Arbalète chez Gallimard, égaré dans un temps qui n’est pas le…

Les séminaristes sauvages, ou Noël Herpe en habit de carnaval

Certains êtres, c’est une leçon proustienne tirée de Sodome et Gomorrhe, ne vivent que pour leurs fantasmes. Ils ne se moquent pas de nos éventuelles assurances, ni de notre stabilité. Simplement, vivre sans claudiquer ne les intéresse pas : ils ont besoin de rêves, et ne se soutiennent que de la force motrice des illusions, dans…