Bruxelles, tarot sauvage, par Michel Reuss, photographe

Dans le parler populaire bruxellois, Everanst signifie « quelque part », qui est aussi le titre d’un livre éponyme du photographe-marcheur Michel Reuss. Prises dans la capitale belge entre 2011 et 2021 avec une série d’appareils argentiques petit format, les photographies de cet opuscule à la belle couverture jaune pâle, parcourue de signes graphiques évoquant ceux d’un…

Ecrire, peindre, créer, par Paul Nizon et Frédéric Pajak, écrivains

Friedrich Kuhn « Les employés sont mes ennemis. Je les déteste de tout mon cœur. (…) Et les profs ne peuvent se permette d’écrire ni sur la baise ni sur la politique, sinon ils perdent leur boulot. » (Paul Nizon) Menée par l’écrivain, photographe et journaliste Amaury da Cunha, la conversation entre Paul Nizon et Frédéric Pajak,…

Le tigre est mort ce soir, par Yannick Le Marec, écrivain

La Chasse au tigre, 1615-1617, Pierre Paul Rubens Je ne connais pas toute l’œuvre du Nantais Yannick Le Marec, auteur en 2017 d’un très beau dialogue avec le photographe Thierry Girard intitulé Dans l’épaisseur du paysage (Editions Loco), mais Constellation du tigre, que publie Anne Bourguignon dans la collection « La Rencontre » chez Arléa, m’apparaît comme…

Conter Jules Verne en vers justifiés, par Florence Trocmé, poète

Pour bien saisir la portée poétique du livre de Florence Trocmé, P’tit Bonhomme de chemin (LansKine), il convient de faire un point sur le vers justifié, puisque telle est ici la forme appliquée dans la réécriture d’un texte méconnu de Jules Verne, P’tit Bonhomme, paru en 1893. « Il s’agit, écrit Patrice Houzeau en 2008 –…

Autoportait dans l’atelier, par Giorgio Agamben, philosophe

Autoportrait (près du Golgotha), 1896, Paul Gauguin, huile sur toile, Museu de Arte de Sao Paulo Assis Chateaubriand « Un crabe qui tient un papillon en l’air au-dessus de lui entre ses pinces. » Autoportrait dans l’atelier est l’un des plus beaux livres du philosophe Giorgio Agamben, peut-être son plus beau. Il s’agit d’un autoportrait intellectuel, bâti…

In the light of the dark, the ship of the sun, par Patti Smith, écrivain

« Rien n’est jamais résolu. Résoudre est une illusion. Il y a des moments d’éclats spontané, quand l’esprit apparaît émancipé, mais ce n’est que simple épiphanie. » On ne peut presque plus rien faire, on ne peut plus prendre un train dès qu’on le souhaite, donner un rendez-vous amoureux au dernier moment, ouvrir les fenêtres. Les policiers…

Thomas Bernhard, le cataclysme, par Gemma Salem, écrivain

« Ah Fellini lui manque ! Marcello lui manque. Gainsbarre lui manque. Orson lui manque. Où sont passés les types comme ça ? » J’écris beaucoup, certes, mais je chronique bien moins de livres que je n’en reçois, tant nombre de textes publiés me semblent inutiles, mal écrits, naïfs, moimoiesques, pleins de bons sentiments, d’un humanisme facile, et franchement…

Berlin, sans attache, par Samy Langeraert, écrivain

« L’odeur de la végétation après la pluie, hier, dans le Tiergarten : j’avais conscience qu’elle était agréable, mais je ne pouvais pas en tirer le moindre plaisir. » Mon temps libre est un livre dont l’intérêt s’approfondit au fur et à mesure de la lecture, comme s’il trouvait peu à peu son véritable rythme, sa véritable justesse…

Robert Frank, la dissolution du moi, par Arnaud Claass, essayiste, photographe

L’ouvrage que consacre le théoricien et photographe Arnaud Claass à l’œuvre de Robert Frank, Essai sur Robert Frank (Filigranes Editions, 2018), est un livre important, tant nous peinons à dégager l’auteur du séminal Les Américains, l’ami des écrivains beat, de la seule mythologie de la route. Arnaud Claass explore ici le travail d’un artiste aux recherches…

D’une poétique photographique du Nord polaire, par l’Inuit Juliette Agnel

Munie d’une caméra obscura numérique, machine de vision conçue en 2011 à la MGI (Maison du Geste et de l’Image), Juliette Agnel parcourt le monde en artiste, en aventurière, en ethnologue poétique, travaillant au Mali, en Espagne, en Norvège, en Islande, dans les Pyrénées, un peu partout où les étoiles, le cosmos et l’être humain…

Une lecture d’images, par Eric Rondepierre

A l’occasion de son exposition intitulée Confidential Report à la galerie Le Bleu du ciel (17 février – 22 avril 2017) à Lyon, j’ai proposé à Eric Rondepierre de choisir cinq images, et de se livrer au jeu du commentaire libre. Grand merci à lui pour avoir accepté avec autant d’enthousiasme, de pertinence, et de…