Deux ans de bonheur, par Christopher de Béthune, photographe

IMAGE-02-BORDER

© Christopher de Béthune

Chez Christopher de Béthune, le bonheur se dit en valeurs de noirs et nuances de gris.

Il se dit en lumières de charbon et en grains de clarté, en étendues désertes et en détails fantastiques, en regards directs et en peaux de nuit.

Après Outland et Knights in white satin, Invisible Waves est son troisième opus publié par Dienacht Publishing, à Leipzig, en Allemagne.

IMAGE-24-FULL-PAGE

© Christopher de Béthune

Pendant du très beau Orion (Origini Edizioni, 2019), livre de déception et d’épuisement sentimental, Invisible Waves est conçu comme un hommage, un adieu, un cadeau offert à l’amie, l’amante, l’aimée.

Elle est là, au cœur du livre, dans un cahier de plus petit format, dos nu, cheveux noirs, hirondelle qui s’enfuit, allégorie de la liberté.

IMAGE-04-BORDER

© Christopher de Béthune

On ne retient pas le bonheur, mais on le savoure, on le salue, on le remercie, car rien de tout cela n’aurait pu être, il faut en être pleinement conscient, ouvrir du champagne, et ne surtout pas pleurnicher si on se sépare pour d’autres horizons .

La mer est sublime, absolue, qui encadre de sa laisse d’écume une histoire d’amour ordinaire et pourtant peu commune.

Un entrelacs de branches percées d’un soleil froid, une chevelure chaude.

IMAGE-03-BORDER

© Christopher de Béthune

Des squelettes d’habitation, une lune insistante, des bêtes aux abois.

Une plage, le mystère d’un visage charmant, c’est La Jetée de Chris Marker continuée, mais sans sortilège.

On ramasse des cailloux, on prononce des serments, on les jette à la mer.

On s’embrasse à l’abri des regards, on se lève au crépuscule, on s’agenouille dans une chapelle de campagne ouverte aux loups comme aux hommes de peu.

IMAGE-22-&-23-FULL-SPREAD

© Christopher de Béthune

Le ciel est une toison tremblante.

Les rivages sont de sables mouvants.

Il faut s’accorder à la chanson des chardons, tenir la note, repousser la mélancolie, laisser passer la camarde, et saisir la chance des oiseaux migrateurs.

IMAGE-15-BORDER

© Christopher de Béthune

That is a song for Barbara, bel amour anadyomène.

IMGP2676

Christopher de Bethune, Invisible Waves, design Câlin Kruse / FLUUT Grafik – Design, Dienacht Publishing, 400 exemplaires – un tirage 14 x 18 inclus dans chaque copie

IMGP2674

Dienacht Publishig

IMGP2691

Christopher de Bethune – site

IMGP2700

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s