Iran 1979-1983, une révolution par les livres, par Hannah Darabi

C’est un livre dont on ressent immédiatement la puissance et dont on sait qu’il comptera pour longtemps, non parce qu’il est de grand format et se révèle immanquable dans la bibliothèque, mais parce que l’Histoire y éclate de folie et de fureur à la moindre page. Voilà donc un ouvrage dont la science ne masque…

Forget me not, le Vietnam du photographe Abbas

Miami, août 1972 : « Les premières Vietnamiennes que je vois sont les jeunes femmes d’un groupe de théâtre, habillées de noir et coiffées du chapeau conique des paysannes. Elles portent chacune dans leurs mains une poupée blessée, afin de protester contre les horreurs de la guerre. Elles marchent devant une haie de policiers casqués…

Vers l’apaisement, par Alexandre Arminjon, photographe

J’ai rencontré le travail d’Alexandre Arminjon par l’intermédiaire de Fiona Sanjabi, directrice de la galerie parisienne Agathe Gaillard. Aucune publication de prestige, juste quelques informations glanées çà et là, mais la sensation immédiate d’une puissance de regard à accompagner, questionner. Par la photographie abordée dans toute son exigence, Alexandre Arminjon, qui fut l’assistant de Claude…

Fast and Furious, Mots Slow, une revue annuelle

« Les Romains n’avaient pas attaqué la ville parce qu’ils détestaient les Syracusains mais parce qu’ils les aimaient » (Tite-Live, Histoire romaine) C’est une comète étrange, un poster dépliable, un objet sophistiqué, une facétie sérieuse, une invention formelle, un trip d’écritures en tous sens. Vous l’avez peut-être reconnu, c’est le dernier numéro de Mots Slow, publication annuelle…

Valises d’exil et pluies de lumière, par Payram, photographe

Si la photographie est écriture de lumière, elle est aussi, loin de n’être qu’un phénomène optique, le visage de Dieu. Les polaroïds et images argentiques que compose l’artiste iranien Payram, exilé à Paris depuis 1983, sont, dans les simples et délicates mises en scène qu’il imagine, des tentations de révélation d’un ordre supérieur de réalité….