Tarifa-Tanger, caresser les contours, par Marine Lécuyer, photographe

Tarifa - Tanger

©Marine Lécuyer

Les zones frontières sont souvent les plus intéressantes, espaces troubles, à la fois d’arrêt et incertains, territoires des relégués comme des plus astucieux.

Avec Tarifa-Tanger, Marine Lécuyer explore ces deux lieux extrêmes situés en vis-à-vis, chacun de l’autre côté de la mer Méditerranée.  

Avec une belle intuition poétique et formelle, permettant de dépasser les antinomies stériles, la photographe a inventé des vues où se superposent deux visions, l’une du côté africain, l’autre du côté européen.

Tarifa - Tanger

©Marine Lécuyer

On ne peut dire de façon affirmative si l’on se trouve sur telle ou rive, belle manière d’unifier ce que la logique politique sépare.  

« Je suis tombée amoureuse d’un détroit, d’une ville ici, et d’une autre là-bas, confie l’artiste. Tarifa, tout au bout de l’Europe. Une blancheur secouée par les vents, une pointe avancée dans les eaux, remuée par des courants contraires. Partout, le vent et la mer, la mer et le vent, les vagues puissantes, le printemps qui explose en couleurs vives sur les collines… Toutes proches, les côtes majestueuses de l’Afrique, dont on pourrait presque caresser les contours. Là-bas, Tanger. Une plongée obsédante dans les mille visages de la ville. La trace de sa poussière sur ma peau, le parfum de ses matins lumineux, la course folle de ses chiens errants, l’entrelacement de ses ruelles, la violence de ses contradictions, l’évidence de nos rencontres. Et ces silhouettes immobiles, qui regardent la mer, tournées vers l’horizon flou d’un départ impossible. »

Le Maroc et l’Espagne entremêlent leur végétation, le dos de l’un est celui de l’autre, l’identité est souvent une chimère assassine.

Tarifa - Tanger

©Marine Lécuyer

Elégiaques, sereines, troublantes, troublées, les images de Marine Lécuyer sont hantées, par les morts noyés entre les deux pays, par les âmes des oubliés de l’histoire, par la peine des familles.

Ici, tout est vrai, et tout est fiction, l’œil hésite, cherche à déterminer des géographies, trouve finalement une cosa mentale de paix.

Des matières, des textures, des enfants, un taureau, des photos de famille dans un sac plastique.

Tarifa - Tanger

©Marine Lécuyer

Quelquefois, l’image se fait carte postale, pour le jamais-vu.

Des grillages, des ombres, des inscriptions taguées, des têtes de poisson abandonnées sur le pavé, oui, mais Marine Lécuyer n’insiste jamais sur le négatif.   

La violence est là, sourde ou directe, mais la souligner démonstrativement serait lui faire bien trop d’honneur.

Tarifa - Tanger

©Marine Lécuyer

Mieux vaut emprunter le chemin de la métaphore, de la délicatesse des enchevêtrements, de la concordance des couleurs.

Ici commence là-bas, là-bas commence ici, où les chiens perdus sont de partout et de toujours.

Il pleut sur la mer endeuillée, il fait soleil sur le visage de l’enfant, il y a quelques fleurs en bordure d’une tombe.

Tarifa - Tanger

©Marine Lécuyer

L’arabe dialogue avec l’espagnol, tout va bien, les images sont électriques, voilées, dévoilées.

Avec Tarifa-Tanger, Marine Lécuyer invente les paysages de l’Eurafrique de demain.

Le sociologue David Le Breton commente : « Tanger et Tarifa se mêlent, en rendant inutile le parcours : quand on est dans l’une de ces villes, on est aussi dans l’autre. La femme vue de dos qui scrute la mer à l’horizon baigne entre ces deux mondes. »

9782365100779-475x500-1

Marine Lécuyer, Tarifa-Tanger, texte David Le Breton, conception éditoriale Richard Volante et Yves Bigot, Les Editions de Juillet, 2021, 84 pages

Les Editions de Juillet

Tarifa - Tanger

©Marine Lécuyer

Marine Lécuyer – site

logo_light_with_bg

Se procurer Tarifa-Tanger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s