Le sentiment poétique de l’existence, par Françoise Nuñez, photographe

stromboli-1987-bernard-plossu-copie

©Bernard Plossu

Françoise Nuñez, décédée le 23 décembre 2021, est partie pour un vaste ailleurs.

Femme d’une sensibilité exceptionnelle, belle Andalouse incarnant la noblesse de son sang, la compagne tant aimée de Bernard Plossu était une photographe rare.

J’écrivais il y a un an dans un article présentant l’ensemble de son travail : « Françoise Nuñez est bop, herbes sauvages et soleils implacables, espaces vides et bricolages existentiels, enfants espiègles et invitation au voyage. »

Son œuvre-âme est écrite au présent des sensations et de la vérité, c’est une étole blanche que balance doucement le vent indien, un corps glissant souplement sur le tatami d’un dojo japonais.

Elle a lutté, elle est en paix, elle a fait comme toujours ce qu’elle devait, jusqu’au bout.

Que son esprit nous aide, nous qui sommes si seuls dans le pandémonium de l’époque, à trouver comme elle les chemins de l’art et de la vertu.

Françoise, j’en suis sûr, veille maintenant sans discontinuer sur l’homme de sa vie, sur ses enfants et ses petits-enfants.

ethiopie-1980-train-addis-abeba-djibouti

©Françoise Nuñez

inde-1997-kerala

©Françoise Nuñez

france-1992©Françoise Nuñez

japon-2005

©Françoise Nuñez

Lire mon article paru le 13 novembre 2020

51Xo45ROYxL

Françoise Nuñez, Ports, Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais, Mission Photographique Transmanche, Cahier 14, 1994

télécharger

Françoise Nuñez, L’Inde jour et nuit, texte Jean-Christophe Bailly, Filigranes Editions, 2004

mu-jo-francoise-nunez

Françoise Nuñez, Mu-jô, Une invitation à Nara, texte David Le Breton, Yellow Now, collection Côté photo, 2010

Jacques-Borgetto-Nous-avons-fait-un-tres-beau-voyage-livre

Françoise Nuñez, Bernard Plossu, Jacques Borgetto, Sophie Zénon, Nous avons fait un très beau voyage, directrice artistique Laura Serani, Filigranes Editions, 2010

A-Valparaiso

Françoise Nuñez, A Valaparaiso, Filigranes Editions, 2012

kalari-9782369800613_0

Françoise Nuñez, Kalari, textes de Cécile Gordon et d’Eric Auzoux, Arnaud Bizalion Editeur, 2015, 66 pages

9782873404253

Françoise Nuñez, De Djibouti à Addis, 1980, texte David Le Breton, Yellow Now, collection Les Carnets, 2018, 80 pages

img760-1200x1795

©Bernard Plossu

Au revoir Françoise.

Françoise Nuñez est représentée par la galerie Camera Obscura (Paris)

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Aude Mathé dit :

    Merci pour ce si bel hommage à Françoise,
    Aude

    J’aime

  2. Merci pour elle, une si belle personne et une photographe de grand talent , simplicité et sensibilité…

    J’aime

  3. Michel Castermans dit :

    Françoise, il doit y avoir pour des personnes comme toi, un lieu calme et blanc où se reposer. Tu étais la femme, à la fois discrète et omniprésente, de mon ami et la mère de ses enfants. Tu étais: « Françoise et les enfants », une épouse aimante et un pilier dont l’absence restera douloureuse. Merci pour les photos que tu laisses. Puissent-elles prolonger ta présence dans le monde fragile des vivants. La poésie de tes images en restera le témoin à jamais.

    J’aime

  4. Ventura René dit :

    Les mots sont bien faibles pour évoquer Françoise Nunez
    Reste son œuvre photographique pour nous témoigner à jamais de son talent et de son immense humanité.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s